Des nouvelles du Prix de l’Inaperçu 2015

Amies et amis du Prix de l’Inaperçu,

Déjà la mi-mai et toujours rien ? Pas la moindre annonce ? Pas de nommés pour le Prix 2015 ? D’habitude, c’était pourtant…

Ben oui.

Cette année, on est en retard. Encore plus que les autres années.

Mais c’est, entre autres, parce qu’on avait des choses pas très drôles à vous annoncer.

Voilà : cette année, le Prix de l’Inaperçu sera bien décerné, mais il ne sera pas doté, et il n’y aura pas de soirée de remise. 

Tristesse à l'annonce de l'absence de soirée de l'Inaperçu en 2015.

Réactions de désespoir à l’annonce de l’absence de soirée de l’Inaperçu en 2015.

Voilà, voilà.

On vous explique vite fait :

Depuis 2008, nous remettons chaque année un prix destiné à récompenser et à mettre en lumière les deux meilleurs livres des rentrées précédentes à n’avoir pas suffisamment bénéficié des feux de la rampe des médias traditionnels. Chaque lauréat, depuis 2009, reçoit, en plus de notre estime la plus sincère, ce qui lui aurait fait une belle jambe et pas grand-chose d’autre, un chèque de 1000 euros (pour le Prix francophone) ou 500 euros (pour l’auteur et le traducteur du lauréat du prix Etranger). L’organisation de la soirée elle-même entrainait certains frais (location de matériel, musiciens, tournées offertes, tentative de corruption du jury, etc.), inévitablement.

Oui, ok, l'année dernière on avait vu un peu grand...

Oui, ok, l’année dernière on avait vu un peu grand…

Le financement, modeste mais précieux, de tout ceci, nous le devions à un fort honnête et serviable mécène (1), qui n’avait pas grand-chose à y gagner, à part son logo en tout petit au bas de nos affiches. Cette année, celui-ci nous a gentiment informé qu’il ne souhaitait plus poursuivre cette opération de mécénat. On ne peut pas lui en vouloir, c’est quand même le propre d’un mécène de pouvoir faire ce qu’il veut de son argent.

Mais nous voilà bien embêtés, pauv’nouzôtres.

Bien entendu, il nous reste à prendre notre courage à deux mains et à partir en quête de financements. Mais cela prend du temps (et n’est pas infaillible).

Le comité du Prix à la banque de Braavos.

Le comité du Prix à la banque de Braavos. Ca n’a pas marché. Faut dire qu’ils n’avaient pas l’air d’avoir envie de rigoler.

On espère avoir de bonnes nouvelles pour l’année prochaine, mais pour 2015, si on voulait décerner un prix, il fallait se serrer la ceinture.

C’est pour cela que malheureusement, il n’y aura ni dotation, ni soirée de remise cette année.

En revanche, le Prix est bel et bien maintenu ! Dès le week-end prochain, vous commencerez à découvrir ici-même les dix ouvrages sélectionnés par le comité, puis les deux lauréats 2015.

Rendez-vous donc très bientôt pour (re)découvrir avec nous de belles idées de lecture !

(Ainsi que, dès que possible, des informations exclusives sur l’avenir du Prix.)

On vous embrasse, lectrices, lecteurs, trublions et chenapans, et on vous souhaite de chouettes bouquins partout chez vous et chez vos amis (et votre famille).

Benjamin Fau, pour le comité du Prix de l’Inaperçu.

(1) Pour ceux qui n’ont pas suivi et qui voudraient savoir de qui l’on parle, un indice dans la vidéo ci-dessous :

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *